Rapunzel

0,00 

Raiponce ou Rapunzel en allemand est l’héroïne d’un conte. Ce conte évoque une princesse enfermée dans une tour. Elle y vit cloitrée, mais sa longue chevelure permet à son prince de grimper comme à une corde, pour la rejoindre dans sa prison. Mais si cette sérigraphie évoque au premier abord cette histoire, la réalité en est tout autre et bien plus tragique. L’image de cette fille prise dans ses cheveux, comme Ophélia flottant morte sur un cours d’eau, qu’évoque l’artiste pré-raphaélique, John Everett Millais, est placée dans une sorte de porte au contour blanc. C’est bien une porte qui s’ouvre sur cette image, mais la porte de l’innommable, celle d’un four crématoire. Alice Anderson nous parle de l’horreur de la Choa, en se basant sur ce conte. Les longs cheveux de Rapunzel évoquent les masses de cheveux coupés des personnes tuées dans les camps d’exterminations, par les nazis. Au milieu de ce grand aplat noir du deuil, une porte s’ouvre sur une image, image nous rappelant notre devoir de mémoire.

UGS : arto-20150413004 Catégorie : Étiquette :

Informations complémentaires

Dimensions 70 × 50 cm
Artiste

Numérotée

55 sur 100

Année

2008