Sans adieu

Sans adieu

Accueil

Informations pratiques

Date / Heure
Date(s) – vendredi 17 novembre
20h 30 – 23h 00

Lieu
Cinéma la Façade
rue Blaise Pascal
Ambert
63600

Chargement de la carte…
Sans adieu

de Christophe Agou

Ciné-club

Crédits :

Public : Tout public

Les membres du ciné-club d’Ambert vous attendent très nombreux vendredi 17 novembre à 20h30 au cinéma La Façade, dans le cadre du Mois du film documentaire, pour le film :

Sans adieu Christophe Agou

France – 2017 – 1h39 – documentaire
Dans sa ferme du Forez, à l’est du Massif Central, Claudette, 75 ans, se bat pour rester digne face à une société qui n’a plus grand-chose à faire d’elle, et dont elle a du mal à accepter et à suivre l’évolution. Le monde moderne avale chaque jour un peu plus ses terres, ses bêtes et celles de ses voisins. Comme elle, Jean, Christiane, Jean-Clément, Raymond, Mathilde et tous les autres résistent et luttent au quotidien pour préserver leurs biens… leur vie. 
Télérama :
Enfant de Montbrison, le photographe Christophe Agou est resté fidèle à la campagne de son enfance. Parti vivre à New York, il est revenu régulièrement se ressourcer dans les paysages austères mais splendides du Forez. D’abord pour un recueil de photos, Face au silence (Actes Sud, 2010), puis pour ce documentaire qui donne la parole à plusieurs personnages du livre, pour la plupart éleveurs de bovins, et décrit patiemment leur quotidien, sur plusieurs années.
Difficile de ne pas penser à la trilogie Profils paysans de Raymond Depardon, dont de nombreuses séquences ont été tournées non loin des terres arpentées dans Sans adieu. Les deux projets constituent des témoignages précieux sur un univers en voie d’extinction, ces petites fermes autrefois transmises de père en fils (ou en filles) sur plusieurs générations, et qui disparaissent au moment de la retraite ou de la mort de leurs propriétaires, faute d’héritiers volontaires ou d’acquéreurs. Un témoignage d’autant plus émouvant que Christophe Agou, malade, est mort avant d’avoir pu achever la post-production de son premier film.
 
Le film sera accompagné par Pierre Vinour, le producteur qui porte ce projet depuis son commencement et le présente actuellement partout en France.
En préambule de cette soirée, les lectrices de Passeurs de mots nous liront des textes mêlant littérature et ruralité.
 
A l’issue de la séance, un pot sera offert dans le hall du cinéma.

pour voir la bande-annonce du film :
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19573821&cfilm=255685.html

Si vous ne pouvez pas venir vendredi, le film repassera dimanche à 15h et lundi à 20h30.

Images intégrées 2

Dans votre agenda

Tout de suite après

Aux alentours

Utopiades n°57 Se regrouper pour produire de l’énergie locale


Utopiade
samedi 18 novembre

Gare de l’Utopie, vertolaye

Pas très loin

Aux alentours

Utopiades n°57 Se regrouper pour produire de l’énergie locale


Utopiade
samedi 18 novembre

Gare de l’Utopie, vertolaye