Peut-on encore parler de démocratisation culturelle ?

Peut-on encore parler de démocratisation culturelle ?

Accueil

Informations pratiques

Date / Heure
Date(s) - mardi 27 octobre
18h 30 - 20h 00

Lieu
Cinéma la Façade
rue Blaise Pascal
Ambert
63600

Chargement de la carte…
Peut-on encore parler de démocratisation culturelle ?

Stéphane Dorin, sociologue Université de Limoges


Public : Tout public

Ces dernières années, les diverses études menées sur les pratiques culturelles des
Français montrent la persistance, voire l’aggravation des inégalités, devant les pratiques
et les institutions de la culture. Dans tous les groupes sociaux, à l’exception des cadres
supérieurs, les taux de non-fréquentation se sont accrus. Peut-on pour autant continuer
à fragmenter les publics en fonction de leur classe sociale?
Le clivage exclusif entre culture savante et culture populaire a laissé place à des répertoires
culturels diversifiés. Parmi les facteurs ayant contribué à cette transformation, est mise
en avant « l’hétérogénéité croissante des milieux sociaux » sous l’effet de la démocratisation
scolaire, de la diversification des parcours de vie et des frontières de plus en plus incertaines
entre le monde de la culture légitime et celui de la distraction et de la communication.
Reste la distinction entre des citoyens qui ont accès à un répertoire de pratiques vaste et
diversifié, combinant pratiques savantes et pratiques populaires, et ceux dont les répertoires
sont plus limités et plus exclusifs.
Est-il toujours pertinent de se questionner sur la démocratisation culturelle?
Quelle alternative est possible dans le contexte de globalisation et de marchandisation
culturelle? La préservation de la diversité culturelle, la reconnaissance des droits culturels
ne constituent-elles pas d’autres finalités à même de réafirmer des principes de liberté et
de dignité humaine?

Stéphane Dorin est professeur de sociologie à l’université de Limoges. Ses recherches portent sur les transformations du goût musical, des pratiques culturelles et des styles de vie à l’ère numérique. Il a publié en 2012 Sound Factory. Musique et logiques de l’industrialisation, éd. Uqbar/Mélanie Séteun et publie cet automne aux éd. des Archives contemporaines Déchiffrer les publics de la musique classique ainsi que La musique classique et ses publics à l’ère numérique. Il publie également en 2015 au même éditeur Velvet Underground. La Factory de Warhol et l’invention de la bohème pop.

Partenariat avec : Conférence organisée dans le cadre du Bivouac des facs en partenariat avec le Conseil départemental du Puy de Dôme

Dans votre agenda

Tout de suite après

Conférence

ANNULATION Conférence

Nicola Delon, architecte - collectif Encore Heureux, Paris

mardi 17 novembre

Usine du May, Maison de l’Aventure Industrielle, Thiers

Pas très loin

Aux alentours

Les suites de l’atelier désintox



samedi 31 octobre

Manufacture d’images, Ambert